GratiWiki: tout le savoir gratuit sur le gratuit
Encyclo /

Démarchandisation ou gratuitisation


Type: Théorie
Liste


(:toc:) La démarchandisation est un processus, volontaire ou non, qui consiste en un accroissement de la proportion des échanges non marchands par rapport aux échanges marchands, pour une activité ou des objets, ou pour un groupe d'activités ou d'objets.

La démarchandisation peut aboutir à une démarchandisation totale lorsque, par exemple, plus aucun objet ne peut plus être vendu ou acheté, ou n'est ni vendu ni acheté.

Origines du processus

La démarchandisation peut avoir de nombreuses causes. Entres autres:

  • Elle peut relever d'un processus politique, "conscient" et orienté vers cet objectif. Par exemple, l'interdiction de vendre les humains, qui a mis fin à l'esclavagisme, les règles relatives à la prostitution, etc.
  • Elle peut être relative à une diminution des échanges ou des quantités d'objets ou de services disponibles, ou à l'interdiction de pratiquer certains types d'échange (par exemple, interdiction de vendre des objets).
  • Elle peut être liée à un choc technologique ou à des évolutions juridique qui rendent difficiles de bloquer l'accès aux ressources (ex: Internet).

Différentes formes de démarchandisation

Il y a plusieurs formes de démarchandisation, suivant la définition que l'on donne de l'échange non marchand. On peut inclure ou non les échanges involontaires pour les échangeurs?, les échanges volontaires mais contraint pour un des deux échangeurs (ex: un vol, un don forcé).

Histoire et dynamiques de la démarchandisation

La grande question, qui fait jaser nombre de philosophes, est de savoir où s'arrêtera la marchandisation du monde... Bien plus inquiétante est la question symétrique "où s'arrêtera la démarchandisation du monde ?"

Comment, en effet, savoir si, par le passé, on a assisté à une marchandisation croissante des ressources, ou au contraire à une démarchandisation des ressources ?

Divers problèmes méthodologiques se posent pour répondre à cette question. En voici quelques-uns:

  • D'abord, pris globalement, c'est extrêmement difficile à évaluer. Les conditions et les paramètres socio-économiques qui permettent de tracer la frontière entre le marchand et le non marchand varient constamment: monnaie, quantités d'échanges, structuration des métiers et des activités, poids de l'auto-production, etc.
  • Ensuite, le secteur non marchand est souvent le grand absent des splendides tableaux statistiques qui visent à mieux connaître l'état et la santé d'une glorieuse nation. Qui se donne quoi ? En quelle proportion ? On l'ignore le plus souvent, même encore aujourd'hui, car, de toute manière, ça n'entre pas, le plus souvent, dans les impôts. On a une bonne estimation pour les héritages, mais c'est très probablement la face émergée de l'iceberg.
  • Enfin, si l'on s'en tient à une seule activité ou un seul objet, ce n'est pas forcément simple à déterminer. Les différentes formes de transactions sont nombreuses (troc, don, vente) et, au moins pour les activités, ce n'est pas toujours simple d'observer une belle continuité d'une activité dans le temps. Elle peut être progressivement intégrée comme sous-activité dans des activités plus vastes, par exemple, ou l'inverse (ce qui n'avait de sens qu'à l'intérieur d'activités plus vastes, peut acquérir une sorte d'autonomie).

Comment s'opère la démarchandisation ?

Catégories

<< Droit d'accès à la nature | Théorie | Echanges non-marchands >>

Le contenu du site GratiWiki. Wiki ouvert et gratuit sur le gratuit, le DIY et la culture libre, sauf mentions contraires, est sous licence culturelle non-marchande ainsi que toute nouvelle contribution.
Site gratuit, sans publicité, à but non lucratif, communautaire, ouvert à tous ceux qui souhaitent partager leurs savoirs sur les échanges non-marchands, le DIY et la culture libre. Construit avec PmWiki et hébergé par Toile Libre.