GratiWiki: tout le savoir gratuit sur le gratuit
Encyclo /

Magasin gratuit


Type: Espace de gratuité
Carte participative
Liste


Définition

Un magasin gratuit, ou magasin gratos, ou freeshop ou magasin pour rien est un espace de gratuité, organisé sur un principe proche de celui de magasin marchand, où une large partie, voire tous les objets sont gratuits - c'est à dire qu'ils peuvent être regardés, testés et pris librement, sans obligation de contre-partie.

Dans certains cas, les magasins gratuits sont ouverts au dépôt et à la maintenance (rangement !) libre d'objets.

Il arrive que les magasins gratuits restreignent l'accès au lieu et/ou aux objets (dépôts, retraits, rangement) en fonction du statut des personnes.

La restriction peut également porter sur l'usage des objets, le nombre d'objets qui peuvent être emportés (par personne, par journée, etc.), le nombre d'objets similaires qui peuvent être déposés ou pris, etc. Ces règles, à la différence des précédentes visent généralement à équilibrer les flux dans le magasin gratuit.

Répartition

Comme le suggère cette liste, le concept est particulièrement bien développé en Allemagne et aux Pays-Bas. En France, il se développe timidement.

Financement

Il faut distinguer :

  • Les coûts financiers liés au fonctionnement du magasin (par exemple, l'électricité, les salaires, etc). Ces coûts sont généralement incompressibles.
  • Les coûts de maintenance (rangement, tri...).
  • Les coûts de l'apport en ressources pour le magasin (le stock).
Solutions :
  • Les coûts financiers peuvent être amortis de différentes manières : par des subventions, par des ventes annexes (café proposé, boutique annexe, etc.), par un particulier (le propriétaire du lieu), par un organisme à but social ou non-lucratif, par des donations, par une contrainte indirecte (dans le cas d'un squat1), etc.
  • Les coûts de maintenance sont parfois amortis par le bénévolat.
  • Les coûts liés à la constitution du stock sont généralement assumés : par les utilisateurs de la zone qui apportent (ou non) des objets en même temps qu'ils en prennent, par des donations d'organisations (entreprises, bibliothèques, etc.), éventuellement par l'organisation qui gère le magasin (don des produits invendus).

Problèmes qui se posent dans les magasins gratuits.

Plusieurs problèmes sont récurrents:

  • Le sur-stock (en particulier pour les habits et les livres qui s'accumulent vite) et le sous-stock (certains objets partent vite, par exemple, les graines).
  • Le rangement du magasin. C'est problématique lorsque la gestion est bénévole.
  • La continuité du service. Lorsque la gestion est bénévole, il n'est pas toujours simple d'ouvrir un magasin en continu.

Ces problèmes sont toutefois aisément solubles. Par exemple, la continuité du service peut être garantie par une absence relative de surveillance (on laisse le magasin ouvert en permanence). Néanmoins, cette solution peut avoir des effets négatifs sur le rangement du magasin !!!

Avantages des magasins gratuits.

L'utilité est très variée et dépend du fonctionnement du magasin. Distinguons trois cas.

Pour l'organisation ou le propriétaire du magasin gratuit.

Plusieurs avantages concrets:

  • Meilleure disponibilité des objets (à portée de la main), possibilité d'être dans les premiers à voir et prendre les objets.
  • Possibilité de valoriser les invendus.
  • Possibilité de promouvoir des services marchands annexes.

Pour les contributeurs (usagers qui prennent ou déposent des objets).

  • Se débarrasser d'objets.
  • Disposer d'objets gratuits sans avoir à les chercher.

Avantages collectifs

Environnement.

On met souvent en avant les avantages écologiques des magasins gratuits.

L'idée est la suivante. Le magasin gratuit faciliterait le réemploi, donc, diminuerait l'achat et la destruction d'objets, et par conséquent, réduirait les coûts environnementaux afférents à leur production et à leur destruction. Autre avantage supposé, un magasin gratuit, en centralisant les dépôts et les retraits d'objets, minimiserait les coûts de recherche et de transport (des personnes et des objets).

Pas grand chose à redire sur le deuxième argument, en revanche, le premier a ses limites.

  • Il faut que le magasin gratuit soit suffisamment fourni afin qu'une personne puisse espérer y trouver les ressources dont elle a besoin. Sinon, dans l'incertitude - qu'elle soit justifiée ou non - il y a fort à parier qu'elle choisira l'achat pour être sûr de se les procurer. D'autant plus qu'elle ne sera pas obligé de chiner pour trouver ce qu'elle cherche (coût de recherche plus bas).
  • Le magasin gratuit encourage à se débarrasser d'affaires par le biais du don, et n'incite donc pas à les réutiliser ou à continuer à les utiliser. En ce sens, il y a de fortes chances qu'il accroisse la rotation des objets (destruction-achat plus rapide). Mais il le fait au même titre, notons-le, que les magasins d'occasion.
  • On peut craindre que la gratuité des ressources décourage à en prendre soin. En fait, l'idée est banale, mais il n'y a guère d'arguments empiriques solides en sa faveur.

Economique

Les coûts de maintenance sont clairement plus faibles pour un magasin gratuit, avec pourtant, un niveau d'efficience équivalent.

Social.

On peut raisonnablement supposer que pouvoir accéder aux ressources gratuitement et sans discrimination, est avantageux pour les personnes défavorisées.

A voir

Notes

 

1 Dans ce cas, les frais sont pris en charge par le propriétaire.

<< Boîte à jouets | Espace de gratuité | Poubelle >>

Le contenu du site GratiWiki. Wiki ouvert et gratuit sur le gratuit, le DIY et la culture libre, sauf mentions contraires, est sous licence culturelle non-marchande ainsi que toute nouvelle contribution.
Site gratuit, sans publicité, à but non lucratif, communautaire, ouvert à tous ceux qui souhaitent partager leurs savoirs sur les échanges non-marchands, le DIY et la culture libre. Construit avec PmWiki et hébergé par Toile Libre.